Mot de passe oublié ?


L'ACCORD SUJET-VERBE



Dans une phrase, un verbe s'accorde toujours avec son sujet. Pour trouver le sujet, il suffit de poser la question QUI EST-CE QUI ? Ou QU'EST-CE QUI ? après le verbe.

Exemples :

Maria adore les muffins aux fruits confits. → Qui est-ce qui adore les muffins aux fruits confits ? = Maria. C'est donc « Maria » le sujet du verbe « adore ».

Le temps est magnifique aujourd'hui. → Qu'est-ce qui est magnifique ? = Le temps. C'est donc « Le temps » le sujet du verbe « est ».


ATTENTION À CERTAINS CAS COMPLEXES


Un sujet peut avoir plusieurs verbes.

Exemple :

Lucie joue et rit avec les autres.
→ « Lucie » est le sujet des verbes « rit » et « joue ».


Un verbe peut également avoir plusieurs sujets. Dans ce cas, l'accord se fait au pluriel.

Exemple :

Lucie et Milo jouent et rient avec les autres.
→ « Lucie » et « Milo » sont les deux sujets des verbes « rient » et « jouent ».

Attention ! Lorsque les sujets ne sont pas de la même personne, il faut accorder à la première ou à la deuxième personne du pluriel selon les cas (Lui/elle/toi/nom + Moi = nous ; Lui/elle/nom + Toi = vous).

Exemples :

Gary et moi adorons la mousse au chocolat.
(Gary et moi = nous d'où l'accord à la première personne du pluriel → « adorons »)

Joris et toi avez eu beaucoup de chance. (Joris et toi = vous d'où l'accord à la deuxième personne du pluriel → « avez eu »).


Le sujet est parfois inversé, c'est-à-dire qu'il se place après et non avant le verbe. La plupart du temps, on trouve ce cas dans les phrases interrogatives :

Exemple :

Sur quel site peut-on voir ce film ?
→ « On », sujet de « peut » est placé après le verbe.

Mais pas seulement :

Exemple :

Dans le lac endormi se reflétaient les rayons de la lune.
→ Le sujet du verbe « se reflétaient » est bien « les rayons de la lune » et non « le lac endormi ».


Le sujet est parfois séparé du verbe par un pronom ou par une proposition.

Exemples :

Philomène, dont le père a une épicerie, mange trop de bonbons.
(Le sujet « Philomène » est séparé du verbe « mange » par une proposition subordonnée relative).

Nous vous avons bien dit de ne pas aller dehors. (Ici, le sujet du verbe « avons dit » est bien « Nous » et non « vous » qui est un COI).


Exercice





Mentions légales