Mot de passe oublié ?


LES COMPLÉMENTS CIRCONSTANCIELS


Qu'est-ce que c'est ?

Les compléments circonstanciels indiquent dans quelle circonstance (d'où leur nom) l'action a été faite. Ce sont en général des compléments non essentiels du verbe. Cela signifie qu'ils apportent juste des informations supplémentaires, des précisions, dont on pourrait se dispenser. En somme, on peut, la plupart du temps, les effacer : la phrase comportera toujours son information principale.

Exemple :

Demain, à 18h, il verra sa mère.
L'information principale est « Il verra sa mère ». Les compléments circonstanciels soulignés n'apportent que des renseignements supplémentaires sur le moment où le personnage verra sa mère.

Contrairement au COD, le CC peut être déplacé. Ainsi, on pourrait dire :
Il verra sa mère à 18h, demain.

ATTENTION : dans certains cas, des compléments exprimant le lieu, le temps ou la mesure sont essentiels au verbe, et donc ni effaçables, ni supprimables.
Ex : Il loge dans un deux-pièces. (on ne peut pas supprimer « dans un deux-pièces » car l'information « il loge » ne suffit pas à exprimer l'idée principale de la phrase).


On dénombre plusieurs types de compléments circonstanciels :

Le complément circonstanciel de lieu

Il répond à la question OÙ ?

Exemple : Je suis partie faire un tour dans la forêt. (je suis partie faire un tour où ? → Dans la forêt.)

Le complément circonstanciel de temps

Il répond à la question QUAND ?

Exemple : Hier, je suis allée voir mamie. ( je suis allée voir mamie quand ? → Hier.)

Le complément circonstanciel de manière

Il répond à la question COMMENT ?

Exemple : Je mange toujours très lentement. ( Je mange toujours comment ? → très lentement.)

Le complément circonstanciel de but

Il répond à la question POURQUOI ?

Exemple : Je travaille dur pour avoir une bonne situation. ( Je travaille dur pourquoi ? → pour avoir une bonne situation.)

Le complément circonstanciel de moyen

Il répond à la question PAR QUEL MOYEN ?

Exemple : Je suis allée en Espagne par le train. ( Je suis allée en Espagne par quel moyen ? → Par le train.)

Le complément circonstanciel d'accompagnement

Il répond à la question AVEC QUI ? SANS QUI ?

Exemples :
Je me sens perdu sans toi. (Je me sens perdu sans qui ? → sans toi)
J'ai fait les courses avec ma tata. (J'ai fait les courses avec qui ? → avec ma tata)


Le complément circonstanciel de cause

Il répond à la question À CAUSE DE QUI/QUOI ? POUR QUELLE RAISON ?

Exemple : Il est parti parce qu'il en avait assez qu'on se moque de lui. ( Il est parti à cause de quoi ? → parce qu'il en avait assez qu'on se moque de lui.)

Le complément circonstanciel de condition

Il répond à la question À/SOUS QUELLE(S) CONDITION(S) ?

Exemple : S'il révise sérieusement, il obtiendra son brevet. (il obtiendra son brevet sous quelle condition ? → s'il révise sérieusement)

Le complément circonstanciel de conséquence

Il répond à la question JUSQU'À QUEL POINT ?

Exemple : Il court à en tomber d'épuisement. (il court jusqu'à quel point ? → à en tomber d'épuisement.)

Le complément circonstanciel de concession

Il répond à la question MALGRÉ QUOI ? EN DÉPIT DE QUOI ?

Exemple : Il continue de marcher bien qu'il souffre de la jambe. ( Il continue de marcher en dépit de quoi ? → bien qu'il souffre de la jambe.)

Le complément circonstanciel d'opposition

Attention à ne pas le confondre avec le complément circonstanciel de concession. En effet, il est souvent introduit par : quand bien même, malgré, …, en dépit de, excepté, avec, sans, au lieu de, loin de … ce qui peut faire penser à ce dernier. Pour bien les différencier, sache que le complément circonstanciel d'opposition confronte deux faits indépendants l'un de l'autre.

Exemple : Loin de passer son temps au travail, elle ne fait que jouer aux jeux vidéos. (elle devrait passer son temps au travail MAIS elle ne fait que jouer aux jeux vidéos : ces deux faits sont bien distincts. Si l'on reprend l'exemple donné pour exprimer la concession : « Il continue de marcher bien qu'il souffre de la jambe. » , on voit bien que dans ce cas, les deux actions sont étroitement liées l'une à l'autre).

Le complément circonstanciel de comparaison

Il répond à la question COMPARÉ À QUI ? COMPARÉ À QUOI ?

Exemple : Emma est plus intelligente que Louison. (Emma est plus intelligente comparée à qui ?/que qui ? → que Louison.)

Le complément circonstanciel de restriction

Il répond à la question SAUF QUI ? SAUF QUOI ?

Exemple : Personne ne manquait à l'appel hormis sa petite sœur Clara. (Personne ne manquait à l'appel sauf/hormis qui ? → sa petite sœur Clara).

Le complément circonstanciel de mesure

Il répond à la question COMBIEN ? À COMBIEN ? DE COMBIEN ?

Exemple : Il a acheté des tomates à trois euros le kilo. ( Il a acheté des tomates à combien ? → à trois euros le kilo.)



On peut le trouver sous différentes formes :

Un nom ou un groupe nominal

Exemple : Tous les matins, il mange un œuf à la coque.

Remarque : ce peut être un groupe nominal prépositionnel (c'est-à-dire introduit par une préposition)

Exemple : Il est allé au square vers minuit.

Un pronom

Exemple : Elle y est allée seule.

Un adverbe

Exemple : Elle est allée là-bas.

Une proposition subordonnée

Exemple : Bien qu'il n'aime pas l'hiver, il est revenu vivre en France en décembre.

Remarque : la subordonnée peut être participiale :

Exemple : Ses filles partant faire leurs études, il n'avait plus aucune raison de rester seul dans sa maison.

Un groupe prépositionnel infinitif

Exemple : Pour préparer son départ, il a lu beaucoup de guides touristiques.

Un gérondif/groupe gérondival

Exemple : Tout en chantant, Emma prépara son gâteau d'anniversaire.



Exercices





Mentions légales