Mot de passe oublié ?


L'IMPARFAIT DE L'INDICATIF

L'imparfait qu'on utilise pour les récits au passé est un temps simple de l'indicatif. Pour le former, il faut prendre le radical d'un verbe conjugué à la première personne du pluriel au présent de l'indicatif (exemples : venir → nous venons, chanter → nous chantons, finir → nous finissons). À ce radical, on ajoute toujours les mêmes terminaisons :
Je..........AIS
Tu..........AIS
Il/Elle/On..........AIT
Nous..........IONS
Vous..........IEZ
Ils/Elles..........AIENT

Exception : le verbe être car son radical n'est pas dérivé de la première personne du pluriel au présent.
Avoir
J'avais
Tu avais
Il avait
Nous avions
Vous aviez
Ils avaient
Être
J'étais
Tu étais
Il était
Nous étions
Vous étiez
Ils étaient
Chanter
Je chantais
Tu chantais
Il chantait
Nous chantions
Vous chantiez
Ils chantaient
Finir
Je finissais
Tu finissais
Il finissait
Nous finissions
Vous finissiez
Ils finissaient
Venir
Je venais
Tu venais
Il venait
Nous venions
Vous veniez
Ils venaient
Voir
Je voyais
Tu voyais
Il voyait
Nous voyions
Vous voyiez
Ils voyaient


ATTENTION AUX CAS PARTICULIERS :

• Les verbes en -cer prennent une cédille sauf aux personnes « nous » et « vous » (exemple : je commençais – vous commenciez)

• Les verbes en -ger gardent le « e » après le « g » sauf aux personnes « nous » et « vous » (exemple : je mangeais – nous mangions)

• Les verbes en -ier, -yer, -iller, -gner se prononcent comme le présent de l'indicatif aux personnes « nous » et « vous » mais ils comportent bien le « i » de la terminaison. Exemples : nous criions, vous travailliez.


VALEURS DE L'IMPARFAIT

Les actions conjuguées à l'imparfait n'ont pas de début ni de fin définies. Dans un texte au passé, on utilise l'imparfait pour :

• Décrire (exemple : Elle portait de longs cheveux noirs qui flottaient sur ses épaules...)

• Évoquer des habitudes, des actions qui se répètent (exemple : Tous les jeudis, il prenait le bus 14 à 8h et s'arrêtait à l'arrêt « Les Glaïeuls »)

• Exprimer des actions secondaires, ou de second plan, souvent coupées par l'action du passé simple (exemple : Il regardait la mer lorsque soudain, une vague l'arrosa)
Exercices



Mentions légales