Mot de passe oublié ?


LE SUBJONCTIF

Le subjonctif est un mode que l'on utilise pour exprimer une éventualité, une obligation, un souhait, une possibilité...

Il se décline en quatre temps : le présent, le passé, l'imparfait et le plus-que-parfait. On utilise fréquemment le subjonctif présent et le subjonctif passé, à l'oral comme à l'écrit. En revanche, les deux autres s'emploient essentiellement à l'écrit, dans le cadre d'un langage très soutenu, littéraire.



LE SUBJONCTIF PRÉSENT


I] CONSTRUCTION

Pour le construire, il suffit de prendre le radical d'un verbe conjugué à la troisième personne du pluriel du présent de l'indicatif et de lui ajouter les terminaisons -E, -ES, -E, -IONS, -IEZ, ENT.

Exemples :

Chanter -> Ils chantent
Chanter
que je chante
que tu chantes
qu'il/elle/on chante
que nous chantions
que vous chantiez
qu'ils/elles chantent
Finir -> Ils finissent
Finir
que je finisse
que tu finisses
qu'il/elle/on finisse
que nous finissions
que vous finissiez
qu'ils/elles finissent
Mettre -> Ils mettent
Mettre
que je mette
que tu mettes
qu'il/elle/on mette
que nous mettions
que vous mettiez
qu'ils/elles mettent


Attention aux formes irrégulières, à commencer par les auxiliaires :

AVOIR
Que j'aie
Que tu aies
Qu'il/elle/on ait
Que nous ayons
Que vous ayez
Qu'ils/elles aient
ÊTRE
Que je sois
Que tu sois
Qu'il/elle/on soit
Que nous soyons
Que vous soyez
Qu'ils/elles soient
Mais aussi les verbes :
ALLER : que j'aille, que tu ailles, qu'il/elle/on aille, que nous allions, que vous alliez, qu'il aillent.
VOULOIR : que je veuille, que tu veuilles, qu'il/elle/on veuille, que nous voulions, que vous vouliez, qu'ils veuillent.
SAVOIR : que je sache, que tu saches, qu'il/elle/on sache, que nous sachions, que vous sachiez, qu'ils sachent.
POUVOIR : que je puisse, que tu puisses, qu'il/elle/on puisse, que nous puissions, que vous puissiez, qu'ils puissent.
FAIRE : que je fasse, que tu fasses, qu'il/elle/on fasse, que nous fassions, que vous fassiez, qu'il fassent.

REMARQUE : un verbe conjugué au subjonctif est presque toujours précédé du mot « que ». Pour autant, le mot « que » n'est pas toujours suivi du subjonctif.
Exemples :
Il faut qu'il le sache. → Dans ce cas, la phrase exprime une obligation. On utilise donc le subjonctif.
Je pense que ses parents vont arriver. → Dans ce cas, la phrase exprime une quasi-certitude. On utilise donc l'indicatif.

II] VALEURS

Le subjonctif présent peut exprimer différentes valeurs, toutes liées à une éventualité :

Une obligation
Ex : Il faut absolument que tu fasses ce qu'on te dit.

Un souhait, une prière
Ex : Je veux qu'il vienne dès ce soir !

Une possibilité
Ex : Il est tout à fait possible qu'il soit déjà à la maison.

Un doute, un fait incertain
Ex : Je ne crois pas qu'il puisse faire une chose pareille.

Un regret
Ex : Je regrette qu'il ne vienne plus à nos réunions.

Pour résumer, le subjonctif s'utilise essentiellement dans des subordonnées, après des verbes exprimant la volonté ou l'obligation (vouloir que, exiger que, falloir que, aimer que...), la crainte (avoir peur que, craindre que...), le doute, l'incertitude (verbes d'opinion à la forme négative ou interrogative : croire, penser...
Exemple : Je ne crois pas qu'il fasse beau demain. / Penses-tu qu'il soit déjà là ?).
On l'emploie également après les locutions « quoique », « afin que », « pour que », « bien que », « avant que », « jusqu'à ce que »...

Exercices



LE SUBJONCTIF PASSÉ


C'est le temps composé correspondant au subjonctif présent. Il se construit donc à partir de l'auxiliaire « être » ou « avoir » conjugué au subjonctif présent et du participe passé du verbe.

I] CONSTRUCTION
SujetavoirOU être +
J'/JeaieOUsoisparticipe passé
TuaiesOUsoisparticipe passé
Il/Elle/OnaitOUsoitparticipe passé
NousayonsOUsoyonsparticipe passé
VousayezOUsoyezparticipe passé
Ils/EllesaientOUsoientparticipe passé


Exemples :

Chanter
que j'aie chanté
que tu aies chanté
qu'il/elle/on ait chanté
que nous ayons chanté
que vous ayez chanté
qu'elles aient chanté
Finir
que j'aie fini
que tu aies fini
qu'il/elle/on ait fini
que nous ayons fini
que vous ayez fini
qu'ils/elles aient fini
Aller
que je sois allé.e
que tu sois allé.e
qu'il/elle/on soit allé.e
que nous soyons allé.e.s
que vous soyez allé.e.s
qu'elles soient allé.e.s

Attention aux accords : Avec l'auxiliaire être, le participe passé s'accorde avec le sujet !

II] VALEURS

• Les valeurs du subjonctif passé peuvent être les mêmes que celles du subjonctif présent (obligation, regret, souhait, incertitude, possibilité...).

Exemples :
Je ne pense pas qu'il soit déjà parti. (incertitude)
Je regrette qu'il n'ait pas mis son manteau. (regret)
Il se pourrait qu'il soit allé au restaurant. (possibilité)
Il faut qu'il soit parti avant midi. (obligation)


• Comme il s'agit d'un temps composé, il exprime aussi une antériorité par rapport au verbe de la principale.

Exemple : Bien qu'il ait pris une veste, il a très froid.
(L'action de prendre une veste est antérieure à celle d'avoir froid.)

Exercices



LE SUBJONCTIF IMPARFAIT


Comme nous l'avons dit précédemment, le subjonctif imparfait n'est plus que rarement utilisé. Il serait pourtant logique de l'employer, pour respecter la concordance des temps, lorsque la proposition principale est au passé. Ainsi, il faudrait dire par exemple : il a fallu que je révisasse mes leçons. Or, nous avons plutôt tendance à employer dans ce cas, le subjonctif présent : il a fallu que je révise mes leçons.

I] CONSTRUCTION

Pour former le subjonctif imparfait, il faut prendre la forme du verbe conjugué à la troisième personne du singulier du passé simple de l'indicatif, et lui ajouter les terminaisons : -SSE, -SSES, -^T, -SSIONS, -SSIEZ, -SSENT.

Exemples :

Chanter -> Il chanta
Chanter
que je chantasse
que tu chantasses
qu'il/elle/on chantât
que nous chantassions
que vous chantassiez
qu'ils/elles chantassent
Finir -> Il finit
Finir
que je finisse
que tu finisses
qu'il/elle/on finît
que nous finissions
que vous finissiez
qu'ils/elles finissent
Pouvoir -> Il put
Pouvoir
que je pusse
que tu pusses
qu'il/elle/on pût
que nous pussions
que vous pussiez
qqu'ils/elles pussent
Venir -> Il vint
Venir
que je vinsse
que tu vinsses
qu'il/elle/on vînt
que nous vinssions
que vous vinssiez
qu'ils/elles vinssent


II] VALEURS

Dans la mesure où le subjonctif imparfait est le plus souvent remplacé par le subjonctif présent, ses valeurs sont les mêmes que ce dernier (voir leçon sur le subjonctif présent).


LE SUBJONCTIF PLUS-QUE-PARFAIT


Le subjonctif plus-que-parfait est la forme composée du subjonctif imparfait. Il se construit donc à partir de l'auxiliaire « être » ou « avoir » conjugué au subjonctif imparfait et du participe passé du verbe.

I] CONSTRUCTION

SujetavoirOU être +
J'/JeeusseOUfusseparticipe passé
TueussesOUfussesparticipe passé
Il/Elle/OneûtOUfûtparticipe passé
NouseussionsOUfussionsparticipe passé
VouseussiezOUfussiezparticipe passé
Ils/ElleseussentOUfussentparticipe passé




Exemples :

Chanter
que j'eusse chanté
que tu eusses chanté
qu'il/elle/on eût chanté
que nous eussions chanté
que vous eussiez chanté
qu'ils/elles eussent chanté
Finir
que j'eusse fini
que tu eusses fini
qu'il/elle/on eût fini
que nous eussions fini
que vous eussiez fini
qu'ils/elles eussent fini
Venir
que je fusse venu.e
que tu fusses venu.e
qqu'il/elle/on fût venu.e
que nous fussions venu.e.s
que vous fussiez venu.e.s
qu'ils/elles fussent venu.e.s


II] VALEURS

Le plus-que-parfait du subjonctif peut exprimer :

Une action incertaine, dont on suppose qu'elle a été accomplie.

Exemples :
Il ne pensait pas qu'il eût fait sa proposition à Marie


• Dans un emploi littéraire, le plus-que-parfait du subjonctif peut être utilisé à la place d'un conditionnel passé, pour exprimer un remord, un regret, ou une hypothèse par exemple. On a longtemps appelé ce type d'emploi le conditionnel deuxième forme :

Exemple :Nous eussions dû vous en parler bien avant.
(on dirait plutôt maintenant : Nous aurions dû vous en parler bien avant.)




Mentions légales